Articles récents
Woody Allen : Comment tout a commencé !

Woody Allen : Comment tout a commencé !

En 1969, Prends l’oseille et titre-toi, premier long-métrage de Woody Allen, sort sur les écrans. Pour la majorité du public européen, c’est le début d’une carrière. Mais à cette époque, Allen est déjà un vétéran dont l’itinéraire commence dix-sept ans plus tôt. Dix-sept ans nécessaires pour que, de gagman anonyme, il devienne un auteur de cinéma complet....
Show Me the Funny!

Show Me the Funny!

Show me the funny est un livre qui repose sur un concept très accrocheur et séduisant. Les auteurs du livre, Peter Desberg et Jeffrey Davis sont allés interviewer une vingtaine d’auteurs de comédies. Mais au lieu de choisir un format d’interview classique, ils approchent leurs sujets de façon plus maline. Chaque interviewé se voit proposer...
Vendre un film, c'est comme vendre un biscuit

Vendre un film, c’est comme vendre un biscuit

Aujourd’hui je vais parler du pitch. C’est l’exercice qui consiste à raconter les prémices d’une histoire en quelques phrases. Ça nous vient d’Hollywood où cela fait partie du travail des scénaristes qui cherchent à vendre leurs projets ou à décrocher un contrat d’écriture sur un projet du studio. On se sent très hollywoodiens et professionnels quand...
Mega Clayton

Mega Clayton

Pendant longtemps, pour moi, Michael Clayton (Tony Gilroy, 2007) était le second films de l’Histoire du cinéma dont la scène clé montre Sydney Pollack dire un long dialogue dans lequel il répète plein de fois un mot rare dérivé du français. Dans Eyes Wide Shut, il y a la confrontation finale avec Tom Cruise où...
Le jour où j'ai eu Hector the Toad au téléphone

Le jour où j’ai eu Hector the Toad au téléphone

Une fois n’est pas coutume, le post de cette semaine sera sur un acteur. J’apprends avec quatre ans de retard, presque jour pour jour, la mort d’Al Israel. Al Israel n’était pas vraiment un second couteau. Il n’a pas joué de petits rôles marquants dans une ribambelle de films. Mais sa tronche a durablement marqué...
Lectures multiples

Lectures multiples

C’est le cauchemar des lecteurs. En tout cas, c’est le mien. Dans un précédent article sur la lecture de scénarios, j’ai évoqué le fait que les lecteurs lisaient souvent en aveugle : sans connaître le titre du film, le ou les auteurs, pas plus que le réalisateur ou même l’avancement du projet. C’est à dire, s’il s’agit...
Buck Henry et le prologue coupé du Lauréat

Buck Henry et le prologue coupé du Lauréat

Buck Henry a co-créé Max la Menace avec Mel Brooks et a officié comme script editor sur la série pendant ses deux premières années. Il a aussi écrit, entre autre, Le Lauréat et Catch-22 de Mike Nichols, et co-écrit What’s up doc? de Peter Bogdanovich. En tant qu’acteur, il a démarré à la télé avec...
Habitudes de scénaristes – Ron Bass

Habitudes de scénaristes – Ron Bass

101 habits of highly successful screenwriters de Karl Iglesias est un livre très amusant. Il est constitué d’interviews croisées d’une douzaine de scénaristes hollywoodiens en activité, qui parlent de leurs méthodes de travail. De façon pompeuse, Karl Iglesias nous explique qu’il nous offre, à nous, lecteurs, douze mentors qui vont nous manager vers le succès...
Paul Feig sur ses débuts de lecteur de scénarios

Paul Feig sur ses débuts de lecteur de scénarios

« Après mon diplôme à USC, j’ai travaillé comme lecteur de scénarios pour Michael Phillips, le producteur de L’Arnaque et de Taxi Driver. Je devais lire les scénarios qui étaient envoyés à la production et lui transmettre ceux que je trouvais bons. À vrai dire, cette expérience m’a été plus utile que mes études de cinéma....
William Goldman, les frères Coen et les frères Farrelly

William Goldman, les frères Coen et les frères Farrelly

William Goldman a écrit deux livres formidables sur sa carrière et son travail de scénariste : Adventures in the Screen Trade et Which Lie did I tell?. Chacun d’eux est follement divertissant, truffé d’anecdotes et de conseils pour les scénaristes, sans pour autant être des manuels d’écriture. J’en reparlerai prochainement. Dans Which lie did I tell,...
"Mother", écrit et réalisé par Bong Joon-ho

« Mother », écrit et réalisé par Bong Joon-ho

Voici cette fois-ci, un autre exemple de scénario au style ébouriffant. Il s’agit de la sublime séquence d’ouverture de Mother de Bong Joon-ho. On est loin du format et même d’une « efficacité » à l’américaine. La séquence est contemplative, sans action « forte ». Pour autant, un point de vue de mise en scène s’impose, des images apparaissent et l’ensemble...
"Election", écrit par Alexander Payne et Jim Taylor

« Election », écrit par Alexander Payne et Jim Taylor

Pour poursuivre sur le sujet de l’article précédent, voici, pour moi, l’exemple d’un scénario parfaitement écrit. Il s’agit de celui d’Election, écrit par Alexander Payne et Jim Taylor. La première page du scénario est reproduite ci-dessous. Elle est exemplaire. Comme on va le voir, les descriptions sont précises et sans fioriture. Elles installent une situation et...